Accéder au contenu principal

« Est-ce ainsi que les hommes jugent ? » | Mathieu Menegaux

Le mois dernier, j'ai découvert un auteur qui m'a littéralement conquise : Mathieu Menegaux. Après « Je me suis tue » (2015) et « Un fils parfait » (2017), l'écrivain revient avec l'excellent « Est-ce ainsi que les hommes jugent ? ».

RÉSUMÉ

Gustavo est à l'aube d'une journée déterminante pour sa carrière. Rien ne va se passer comme prévu. Au petit matin, la police fait irruption à son domicile et le place en garde à vue pour homicide volontaire.
Questionné, bousculé, Gustavo s'effondre, tandis que son épouse, Sophie, s'acharne à tenter de réunir des preuves matérielles de son innocence.
Mais est-il encore possible de rétablir la justice dans une société gouvernée par l'émotion, où les réseaux sociaux et le tribunal de l'opinion font désormais la loi ?

CE QUE J'EN AI PENSÉ

Après avoir dévoré ses deux premiers romans, j'attendais avec impatience le dernier bijou littéraire de Mathieu Menegaux : « Est-ce ainsi que les hommes jugent ? », paru début mai aux éditions Grasset. Nous retrouvons la plume tant addictive de l'auteur. Une fois l'ouvrage ouvert, nous ne sommes pas prêts de le refermer... 

Le mardi 22 mars 2016 est un jour particulier pour Gustavo. Ce père de famille est directeur financier dans une multinationale de renom. Il doit effectuer une présentation importante après des semaines et des mois de préparation. Sa carrière s'apprête à décoller...

... ou voler en éclats. La police débarque au petit matin à son domicile. Il est placé en garde à vue pour homicide volontaire. S'en suit une perquisition violente et traumatisante pour Sophie, son épouse, Martín et Daniel, ses deux jeunes fils. La mère de famille va tout faire pour prouver l'innocence de son mari tout en préservant ses deux garçons. Gustavo est-il vraiment innocent ? Au fil des pages, le doute s'installe... 

L'écrivain se glisse dans la peau des différents protagonistes pour que nous comprenions au mieux la psychologie de chacun d'entre eux. Nous nous immisçons au cœur d'un incroyable engrenage judiciaire - qui va d'ailleurs vite devenir infernal. Nous vivons les événements en même temps que les personnages, d'où le suspense insoutenable (que j'ai particulièrement adoré). 

Mathieu Menegaux décrypte habilement les failles de la justice. Il nous montre la force des médias et des réseaux sociaux, à quel point ils détruisent si facilement l'existence d'un être, d'une famille. Ces nouveaux médias influencent l'opinion publique en une fraction de seconde, ils créent le bad buzz tant redouté avec une simplicité déconcertante. Dans « Est-ce ainsi que les hommes jugent ? », nous découvrons - avec effroi - la façon dont les autorités traitent parfois plus bas que terre un homme qui menait une vie sereine quelques secondes plus tôt.

Ce roman pertinent est une véritable réussite. Avec « Est-ce ainsi que les hommes jugent ? », Mathieu Menegaux signe un ouvrage haletant autour du monde de la justice... et de l'injustice. Je vous le recommande chaleureusement !

L'avez-vous déjà lu ? Connaissez-vous les romans de Mathieu Menegaux ? Il me tarde de vous lire !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

« La petite fille sur la banquise » | Adélaïde Bon

Aujourd'hui, je vous parle d'une lecture forte. Il s'agit de « La petite fille sur la banquise » d'Adélaïde Bon, paru aux éditions Grasset. Émotions au rendez-vous.
RÉSUMÉ
Quand ses parents la trouvent en pleurs, mutique, Adélaïde ignore ce qui lui est arrivé. Ils l'emmènent au commissariat. Elle grandit sans rien laisser paraître, adolescente puis jeune femme enjouée. Des années de souffrance, de solitude, de combat.
Vingt ans après, elle reçoit un appel de la brigade des mineurs. Une enquêtrice a rouvert l'affaire dite de l'électricien, classée, et l'ADN désigne un cambrioleur bien connu des services de police. On lui attribue 72 victimes mineures de 1983 à 2003, plus les centaines de petites filles qui n'ont pas pu déposer plainte.
Au printemps 2016, au Palais de justice de Paris, au côté de 18 autres femmes, Adélaïde affronte le violeur en série qui a détruit sa vie.
CE QUE J'EN AI PENSÉ
Avant même de le commencer, je savais à quel point « La peti…

« La belle Italienne » | Lucinda Riley

Ce magnifique roman faisait partie de mon Noël livresque. L'occasion pour moi de découvrir Lucinda Riley, une auteure irlandaise ayant pour succès la fameuse saga des Sept Sœurs... « La belle Italienne » est ma première lecture de 2018 et mon premier coup de cœur de l'année !
♥ RÉSUMÉ
Rosanna n'a que onze ans lorsqu'elle pose les yeux pour la première fois sur Roberto Rossini, un brillant ténor, aussi beau que charismatique. La fillette se fait alors un serment : un jour, elle l'épousera. Elle ignore qu'un douloureux secret lie déjà leur destin... Six années plus tard, Rosanna, devenue une belle jeune femme, débarque à Milan. Son talent prodigieux de chanteuse lui permet d'intégrer la célèbre école de La Scala... et de revoir Roberto.
De Milan à New York, en passant par Londres et Paris, commence alors entre les deux artistes une passion tumultueuse et obsessionnelle. Mais les mensonges du passé menacent de faire voler leur vie en éclats.

♥ CE QUE J'EN AI P…

« Les frottements du cœur » | Katia Ghanty

J'ai eu la chance d'être contactée par Katia Ghanty et de découvrir son premier ouvrage : « Les frottements du cœur ». Je suis heureuse de vous parler de ce journal hospitalier qui m'a tant bouleversée. Un magnifique coup de cœur.
♥ RÉSUMÉ
En mars 2016, à la suite d'une grippe, Katia Ghanty est emmenée à l'hôpital dans un état critique. Son cœur est très affaibli, elle est en danger de mort, et les premiers soins et traitements ne suffisent pas : les médecins décident de la brancher, en urgence, sans l'endormir, à un appareil assurant une circulation du sang extracorporelle. Elle sera raccordée sans sédation pendant six jours à cette machine, puis passera près d'un mois et demi à l'hôpital, entre rechutes et surveillance, services de réanimation, cardiologie et soins intensifs.
Dans ce témoignage poignant, on navigue entre la série Urgences où tout s'affole, les machines à compter les battements du cœur comme les visages des proches, et une sorte de v…