Accéder au contenu principal

« La soupe aux Crocodiles » | Magali Cervantès

Je vous parle aujourd'hui d'une découverte livresque gracieusement envoyée par BOD (Books On Demand). Il s'agit de « La soupe aux Crocodiles » de Magali Cervantès. Un roman pointant du doigt avec justesse les dysfonctionnements sociaux...

 R É S U M É 

Deux femmes : deux histoires de vie.
Myriam survit grâce aux aides sociales et élève seule ses deux enfants dans une cité HLM où elle s'ennuie, jonglant avec l'argent et le regard méprisant des autres, pendant que Marjorie s'épuise au travail dans une centrale téléphonique.
Deux femmes qui se retrouvent prisonnières d'une vie à laquelle elles ne s'attendaient pas, loin des contes de fées, de l'épanouissement et de la réalisation de soi.
Deux femmes ordinaires, positives et combattantes, l'une créative, l'autre intrépide et rebelle, qui veulent avancer, qui inventent, qui bousculent, qui recommencent.
Deux femmes qui refusent de se résigner parce qu'elles veulent une vie meilleure.

Un roman actuel dans lequel l'auteur prend à bras le corps la violence de la société avec lucidité et optimisme.

 C E   Q U E   J ' E N   A I   P E N S É 

Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions BOD et Magali Cervantès pour l'envoi de ce très bon roman. Celui-ci est une véritable claque. « La soupe aux crocodiles » met en avant l'histoire de deux femmes. Deux destins croisés, qui sont pourtant étroitement liés. Myriam survit pour ses deux enfants. Maman solo, elle ne travaille pas, vit dans un HLM et bénéficie d'aides sociales pour subvenir aux besoin de ses petits. Marjorie, quant à elle, vit dans une maison au cœur d'un foyer aimant : un mari et trois merveilleux enfants. Elle travaille au sein d'une plateforme téléphonique où elle est exploitée.

Si ces deux vies paraissent si différentes en apparence, elles ne le sont pourtant pas tant que cela. Myriam lutte chaque jour et doit assumer le regard si méprisant d'autrui face à sa situation précaire. Le chômage rime-t-il vraiment avec fainéantise ? Bénéficier d'aides sociales signifie-t-il vraiment vivre pleinement au crochet de la société ? Est-ce vraiment une volonté de la part de Myriam que de vivre - survivre - de cette façon ? Ce roman nous ouvre clairement les yeux sur les difficultés éprouvées par cette maman solo aimante, forte et si combative. 

Marjorie est un personnage luttant différemment contre les inégalités sociétales. Elle est entourée d'un mari amoureux et de ses progénitures qu'elle aime plus que tout. Son travail fastidieux rend sa vie difficile et routineuse. Cette femme est en colère contre la vie au boulot, contre l'école de ses enfants : contre la société toute entière. Une société infantilisante dictant à chacun ce qu'il doit faire et penser. Le portrait de Marjorie nous montre également l'envers du décor d'une plateforme téléphonique. Une plateforme où règnent stress, surmenage et mauvaise ambiance. 

J'ai aimé la plume fluide et si réaliste de Magali Cervantès. Chaque thématique est abordée avec justesse et précision. Le passage sur les fêtes de fin d'année, et plus particulièrement Noël, est fort en émotions. Des préparatifs au fameux repas, nous plongeons au cœur d'une fête - commerciale - où la bonne humeur doit être au rendez-vous... Les apparences sont pourtant souvent trompeuses. Comment faire bonne figure face à sa famille, à ses propres enfants, quand le moral et les soucis animent votre quotidien ?

« La soupe aux Crocodiles » dénonce les difficultés de la vie et dresse le portrait de deux femmes combattantes. Il faut se battre pour accéder à ses rêves, à une vie meilleure et à son propre épanouissement. Ce roman est à lire aussi bien par les hommes que par les femmes. Un tome 2 est d'ailleurs disponible : « Des roses rouges sur ma tombe ».

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

« La petite fille sur la banquise » | Adélaïde Bon

Aujourd'hui, je vous parle d'une lecture forte. Il s'agit de « La petite fille sur la banquise » d'Adélaïde Bon, paru aux éditions Grasset. Émotions au rendez-vous.
RÉSUMÉ
Quand ses parents la trouvent en pleurs, mutique, Adélaïde ignore ce qui lui est arrivé. Ils l'emmènent au commissariat. Elle grandit sans rien laisser paraître, adolescente puis jeune femme enjouée. Des années de souffrance, de solitude, de combat.
Vingt ans après, elle reçoit un appel de la brigade des mineurs. Une enquêtrice a rouvert l'affaire dite de l'électricien, classée, et l'ADN désigne un cambrioleur bien connu des services de police. On lui attribue 72 victimes mineures de 1983 à 2003, plus les centaines de petites filles qui n'ont pas pu déposer plainte.
Au printemps 2016, au Palais de justice de Paris, au côté de 18 autres femmes, Adélaïde affronte le violeur en série qui a détruit sa vie.
CE QUE J'EN AI PENSÉ
Avant même de le commencer, je savais à quel point « La peti…

« La belle Italienne » | Lucinda Riley

Ce magnifique roman faisait partie de mon Noël livresque. L'occasion pour moi de découvrir Lucinda Riley, une auteure irlandaise ayant pour succès la fameuse saga des Sept Sœurs... « La belle Italienne » est ma première lecture de 2018 et mon premier coup de cœur de l'année !
♥ RÉSUMÉ
Rosanna n'a que onze ans lorsqu'elle pose les yeux pour la première fois sur Roberto Rossini, un brillant ténor, aussi beau que charismatique. La fillette se fait alors un serment : un jour, elle l'épousera. Elle ignore qu'un douloureux secret lie déjà leur destin... Six années plus tard, Rosanna, devenue une belle jeune femme, débarque à Milan. Son talent prodigieux de chanteuse lui permet d'intégrer la célèbre école de La Scala... et de revoir Roberto.
De Milan à New York, en passant par Londres et Paris, commence alors entre les deux artistes une passion tumultueuse et obsessionnelle. Mais les mensonges du passé menacent de faire voler leur vie en éclats.

♥ CE QUE J'EN AI P…

« Les frottements du cœur » | Katia Ghanty

J'ai eu la chance d'être contactée par Katia Ghanty et de découvrir son premier ouvrage : « Les frottements du cœur ». Je suis heureuse de vous parler de ce journal hospitalier qui m'a tant bouleversée. Un magnifique coup de cœur.
♥ RÉSUMÉ
En mars 2016, à la suite d'une grippe, Katia Ghanty est emmenée à l'hôpital dans un état critique. Son cœur est très affaibli, elle est en danger de mort, et les premiers soins et traitements ne suffisent pas : les médecins décident de la brancher, en urgence, sans l'endormir, à un appareil assurant une circulation du sang extracorporelle. Elle sera raccordée sans sédation pendant six jours à cette machine, puis passera près d'un mois et demi à l'hôpital, entre rechutes et surveillance, services de réanimation, cardiologie et soins intensifs.
Dans ce témoignage poignant, on navigue entre la série Urgences où tout s'affole, les machines à compter les battements du cœur comme les visages des proches, et une sorte de v…