Accéder au contenu principal

« La belle Italienne » | Lucinda Riley

Ce magnifique roman faisait partie de mon Noël livresque. L'occasion pour moi de découvrir Lucinda Riley, une auteure irlandaise ayant pour succès la fameuse saga des Sept Sœurs... « La belle Italienne » est ma première lecture de 2018 et mon premier coup de cœur de l'année !

RÉSUMÉ 

Rosanna n'a que onze ans lorsqu'elle pose les yeux pour la première fois sur Roberto Rossini, un brillant ténor, aussi beau que charismatique. La fillette se fait alors un serment : un jour, elle l'épousera. Elle ignore qu'un douloureux secret lie déjà leur destin...
Six années plus tard, Rosanna, devenue une belle jeune femme, débarque à Milan. Son talent prodigieux de chanteuse lui permet d'intégrer la célèbre école de La Scala... et de revoir Roberto.
De Milan à New York, en passant par Londres et Paris, commence alors entre les deux artistes une passion tumultueuse et obsessionnelle. Mais les mensonges du passé menacent de faire voler leur vie en éclats.

♥ CE QUE J'EN AI PENSÉ 

Cela faisait des mois que j'entendais parler de Lucinda Riley et sa fameuse plume si envoûtante. J'ai eu le plaisir de découvrir cette auteure avec « La belle Italienne », dont la première version a été écrite en 1996 sous le titre « Aria » (l'un de ses premiers romans, donc).

Dès les premières pages, nous plongeons au cœur de l'histoire de la jeune Rosanna Menici dont le destin va être rapidement bouleversé. Lors de ses onze ans, elle fait la rencontre de Roberto Rossini, un futur chanteur d'opéra. Malgré leur grande différence d'âge, l'adolescente tombe sous le charme du ténor. Celui-ci ne lui porte pas vraiment attention jusqu'à ce qu'il découvre sa délicieuse voix. C'est alors qu'il l'incite à travailler son talent et à ne jamais baisser les bras. Selon lui, Rosanna ira loin, c'est certain.

Au fil des années, la vie de la jeune fille va être ponctuée de rebondissements, d'épreuves et de changements. « La belle Italienne » met en avant de multiples sentiments. La relation fraternelle entre Rosanna et Luca est puissante. La place de la famille est également très présente. La difficulté de faire des choix est une thématique importante de ce roman. 

Au cours des chapitres, nous sourions, pleurons, avons peur. Nous vivons à travers Rosanna. La plume de Lucinda Riley traite avec brio la passion, l'amour, le mensonge. Les descriptions autour de l'opéra et l'art en général sont précises et claires. À travers les multiples villes évoquées, l'auteure nous offre une immersion très plaisante aux quatre coins de la planète.

Avec « La belle Italienne », nous nous attachons à une farandole de personnages tous aussi différents les uns des autres. Nous assistons à l'évolution de Rosanna et restons parfois impuissant face à ses choix... J'ai beaucoup aimé ce roman ! Je n'ai même pas vu les 615 pages de la version poche passer. Un joli coup de cœur que je vous recommande chaudement. 

Et vous, connaissez-vous Lucinda Riley ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

« Ma Vie en rose - Journal d'une cancéreuse devenue malade du cœur » | Marie Pons

[PARTENARIAT] Aujourd'hui, je suis heureuse de vous présenter un témoignage juste et empreint d'émotions. « Ma Vie en rose : journal d'une cancéreuse devenue malade du cœur » retrace le parcours médical de son auteure, Marie Pons. Un parcours riche en rebondissements, difficile mais toujours plein d'espoir.
RÉSUMÉ
Alors qu'elle a 34 ans, Marie apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Dès lors, son quotidien de femme active et de mère de famille épanouie s'écroule. Si les médecins semblent confiants au premier abord - une mastectomie totale du sein gauche devrait suffire à éradiquer le mal -, le cancer s'avère plus résistant que prévu... Les chimiothérapies s'enchaînent et les conséquences sont lourdes. Comment Marie parvient-elle à faire face ?
Dans ce roman témoignage, l'auteure nous invite à la suivre dans son parcours de combattante, au travers de son journal où elle confie ses peurs, ses petits bonheurs et son envie de vivre.
L'h…

« Seulement si tu en as envie... » | Bruno Combes

Un bon feel good book de temps en temps, ça ne fait pas de mal ! Suite à sa sortie en version poche, j'ai lu beaucoup d'avis positifs concernant « Seulement si tu en as envie... » sur les réseaux sociaux. Voici ma chronique sur le troisième roman de Bruno Combes.
| R É S U M É |
Il l'attend depuis toujours... elle ne l'a pas vraiment oublié !
Ils se sont connus à seize ans, sur les bancs du lycée d'Arcachon, puis chacun a fait sa vie de son côté. 
Camille est devenue une brillante avocate parisienne, Stephen vit de sa passion des livres entre Londres et Paris. Ils n'auraient jamais dû se revoir, mais le hasard en a décidé autrement.
Les souvenirs s'entrechoquent, laissant apparaître les failles de l'attente et du désir.
Leur histoire aurait pu être banale, jusqu'à ce que Camille découvre les pages blanches du « manuscrit inachevé ».
| C E   Q U E   J ' E N   A I   P E N S É |
Le résumé de ce roman m'a tout de suite conquise ! Une histoire légère qu…

« Un jour, Aliénor m'a dit » | Karine Micard

[PARTENARIAT] Du titre à la couverture du roman, « Un jour, Aliénor m'a dit » de Karine Micard-) a suscité ma curiosité… Les éditions SOLAR m'ont gentiment proposé de découvrir ce bel ouvrage. Retour sur une très jolie lecture !
RÉSUMÉ
Le féminin sacré, chère Aurélia, c'est l'art pour une femme de savoir renouer avec sa force profonde, de savoir redevenir libre et sereine…
Aurélia, 35 ans, est journaliste d'investigation et animatrice phare du petit écran. Entre son boulot très prenant, la pression incessante de sa productrice, son couple qui bat de l'aile et ses enfants en bas âge qu'elle n'a pas le temps de voir, Aurélia se sent dépassée par son quotidien. Sa vie bascule le jour où, lors d'une interview à Bordeaux, un industriel sur lequel elle enquête l'agresse violemment. Alors qu'elle tente de retrouver ses esprits, elle se trouve nez à nez avec Aliénor d'Aquitaine. Hallucination ou révélation ? Au fil des nouvelles apparitions, la gra…