Accéder au contenu principal

« La (toute) dernière fois » | Laure Manel

Je reviens sur le blog avec une toute première fois - celle de lire un livre au format numérique - pour vous présenter « La (toute) dernière fois » de Laure Manel. Retour sur ce fabuleux recueil de 60 histoires universelles...

♥ RÉSUMÉ 


On pense souvent à nos premières fois… Premier jour d’école, premier vélo sans roulettes, premier baiser, première cigarette… Mais c’est si loin, tout ça !
Nos dernières fois ne sont-elles pas plus présentes, plus fortes, plus propices à la réflexion ?
Souvenez-vous… de la dernière fois que vous avez vu votre meilleur ami, de la dernière fois que vous êtes allé à la mer, de la dernière fois que vous avez fait une gaffe… Imaginez-vous, au crépuscule de votre vie, vous rappeler vos toutes dernières fois.
Ce recueil de textes vous plonge dans 60 vies.
60 personnages, 60 anonymes, qui pourraient être chacun d’entre vous.
60 anecdotes, comme des bribes de vies… des souvenirs récents ou plus lointains, légers, doux-amers ou plus graves.
60 émotions, ou presque… qui vous divertiront, vous interrogeront, vous étreindront…

Tout au long de ces textes, vous vous identifierez, vous sourirez, vous serez peut-être aussi un peu remués… et vous penserez à toutes vos dernières fois, vécues et à venir. Alors vous aurez sans doute aussi une envie : vivre à 100 %.

♥ CE QUE J'EN AI PENSÉ 

J'ai eu l'honneur de rencontrer Laure Manel lors d'une séance de dédicaces à Angers, il y a quelques mois. Échanger avec cette adorable auteure a été un réel bonheur ! Aujourd'hui, j'ai le privilège de vous présenter en avant-première sa dernière publication : « La (toute) dernière fois ». Mille mercis à Laure pour l'envoi et sa confiance.

Cette lecture numérique a été rapide et intense. Elle se présente sous forme d'un recueil très agréable à lire. Au fil des pages, nous plongeons au cœur de 60 petites histoires qui se piochent ça et là, au gré de vos envies et humeurs. Elles retracent des faits du quotidien, de véritables tranches de vie qui parlent à chacun. Il s'agit en fait de courts récits écrits à la manière de la fameuse madeleine de Proust ou des nouvelles de Philippe Delerm. 

Le fil conducteur de « La (toute) dernière fois » est, comme son titre l'indique la dernière fois. La peur, le mensonge, l'amour, l'enfance, les relations humaines : de nombreuses thématiques sont abordées avec finesse et justesse. Nous rencontrons un vaste panel de personnages. J'ai ri (...qu'elle a acheté un petit haut, ...qu'elle s'est inscrite sur un site de rencontres...), j'ai ressenti une vague de mélancolie (...qu'elle a vu ses petits-enfants) et ai été submergée par mille et une émotions (...qu'il a vu sa meilleure amie, entre autres).

« La (toute) dernière fois » est un joli coup de cœur que je vous recommande chaleureusement ! La plume fluide de Laure Manel est un vrai régal dont on ne se lasse pas. Chaque lecteur se reconnaîtra forcément dans l'une de ces petites histoires universelles et criantes de vérité.

♥ 3 QUESTIONS À LAURE MANEL 

HASHTAG LECTURE : Comment vous êtes-vous inspirée pour les personnages de ce recueil, qui sont tous aussi différents les uns des autres ? Anecdotes réelles ou fictives ?
Laure Manel : Je souhaitais une vraie diversité, pour dresser une galerie de portraits variés. Pour ces personnages, comme pour ceux de mes romans, je m'inspire de tout... de ce que je lis, de ce que je vois, de ce que j'ai vécu, de ce qu'ont vécu les gens autour de moi, de ce que j'invente... Je brasse, je mixe, et voilà ! Quant aux anecdotes, elles sont inspirées de la réalité comme sorties tout droit de mon imagination. Mon but était d'être avant tout au plus près du (potentiellement) réel.

HASTAG LECTURE : Pourquoi avoir choisi d'écrire ce livre en auto-édition après le succès de « La délicatesse du homard », paru aux éditions Michel Lafon ?
Laure Manel : Pour plusieurs raisons, à vrai dire : 
1) J'aime écrire, et je ne voulais pas attendre 18 mois entre la sortie de la première version du homard (il y a un an) et celle du prochain roman avec Lafon en mai prochain. Certains de mes lecteurs étaient aussi impatients que moi d'ailleurs.
2) J'avais cette idée de recueil qui n'avait sans doute pas sa place dans l'édition traditionnelle.
3) Continuer en auto-édition en parallèle de l'édition traditionnelle, c'est une fenêtre ouverte sur un espace de liberté dont je n'ai pas envie de me passer. Cela me permet d'écrire dans un genre différent, par exemple.
4) J'ai l'accord de ma maison d'édition, et je l'en remercie !!!

HASHTAG LECTURE : En mai prochain sortira votre prochain roman. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?
Laure Manel : Il s'agira d'un roman feel-good dont le personnage principal est un homme. On y retrouvera aussi Rose et Manon, qui étaient les deux personnages principaux de « La vie en Rose », mon roman jeunesse.

♥ ACHETER « LA (TOUTE) DERNIÈRE FOIS » 

« La (toute) dernière fois » sera disponible dès le mercredi 1er novembre en version numérique sur Amazon.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

« La petite fille sur la banquise » | Adélaïde Bon

Aujourd'hui, je vous parle d'une lecture forte. Il s'agit de « La petite fille sur la banquise » d'Adélaïde Bon, paru aux éditions Grasset. Émotions au rendez-vous.
RÉSUMÉ
Quand ses parents la trouvent en pleurs, mutique, Adélaïde ignore ce qui lui est arrivé. Ils l'emmènent au commissariat. Elle grandit sans rien laisser paraître, adolescente puis jeune femme enjouée. Des années de souffrance, de solitude, de combat.
Vingt ans après, elle reçoit un appel de la brigade des mineurs. Une enquêtrice a rouvert l'affaire dite de l'électricien, classée, et l'ADN désigne un cambrioleur bien connu des services de police. On lui attribue 72 victimes mineures de 1983 à 2003, plus les centaines de petites filles qui n'ont pas pu déposer plainte.
Au printemps 2016, au Palais de justice de Paris, au côté de 18 autres femmes, Adélaïde affronte le violeur en série qui a détruit sa vie.
CE QUE J'EN AI PENSÉ
Avant même de le commencer, je savais à quel point « La peti…

« Les frottements du cœur » | Katia Ghanty

J'ai eu la chance d'être contactée par Katia Ghanty et de découvrir son premier ouvrage : « Les frottements du cœur ». Je suis heureuse de vous parler de ce journal hospitalier qui m'a tant bouleversée. Un magnifique coup de cœur.
♥ RÉSUMÉ
En mars 2016, à la suite d'une grippe, Katia Ghanty est emmenée à l'hôpital dans un état critique. Son cœur est très affaibli, elle est en danger de mort, et les premiers soins et traitements ne suffisent pas : les médecins décident de la brancher, en urgence, sans l'endormir, à un appareil assurant une circulation du sang extracorporelle. Elle sera raccordée sans sédation pendant six jours à cette machine, puis passera près d'un mois et demi à l'hôpital, entre rechutes et surveillance, services de réanimation, cardiologie et soins intensifs.
Dans ce témoignage poignant, on navigue entre la série Urgences où tout s'affole, les machines à compter les battements du cœur comme les visages des proches, et une sorte de v…

« La belle Italienne » | Lucinda Riley

Ce magnifique roman faisait partie de mon Noël livresque. L'occasion pour moi de découvrir Lucinda Riley, une auteure irlandaise ayant pour succès la fameuse saga des Sept Sœurs... « La belle Italienne » est ma première lecture de 2018 et mon premier coup de cœur de l'année !
♥ RÉSUMÉ
Rosanna n'a que onze ans lorsqu'elle pose les yeux pour la première fois sur Roberto Rossini, un brillant ténor, aussi beau que charismatique. La fillette se fait alors un serment : un jour, elle l'épousera. Elle ignore qu'un douloureux secret lie déjà leur destin... Six années plus tard, Rosanna, devenue une belle jeune femme, débarque à Milan. Son talent prodigieux de chanteuse lui permet d'intégrer la célèbre école de La Scala... et de revoir Roberto.
De Milan à New York, en passant par Londres et Paris, commence alors entre les deux artistes une passion tumultueuse et obsessionnelle. Mais les mensonges du passé menacent de faire voler leur vie en éclats.

♥ CE QUE J'EN AI P…